Bravo Charles !

Oui, bravo ! D’abord, tu as bien réussi ton FEB : 7/10 est un très beau score. Bon, si tu écoutais plus certains de tes vice-ministres, comme Alexander, tu pourrais sûrement décrocher une grande distinction en privatisant la SNCB, en augmentant la flexibilité des ressources humaines ou encore en accordant un peu plus d’aides aux capitaines d’industrie méritants qui se battent tous les jours pour maintenir à flot notre beau pays malgré les quolibets et les sarcasmes de gauchistes en panne d’utopie. Je suis ainsi certain que si de pauvres méritants comme Inbev bénéficiaient enfin de remboursements d’impôt, ils pourraient donner un peu plus de dividendes à leurs indigents actionnaires qui réinvestiraient le tout dans le petit commerce local : babioles de chez Cartier, garagiste Bentley du quartier, etc.

Mais fi de ces remarques. Respect Charles.

D’ailleurs le respect, c’est inné chez toi (comme chez ton père aussi d’ailleurs). Comment pourrait-il en être autrement ? Toi, contrairement à de dangereux gauchistes à la Di Rupo dont la considération qu’il porte aux textes fondamentaux du PS approche du néant, tu t’en tiens strictement aux valeurs de ton parti : « Le projet libéral est fondé sur le respect. Respect des choix de vie, respect mutuel des cultures, respect des lois, respect des droits et devoirs de chacune et de chacun, respect de l’environnement. Respect aussi des personnes qui vivent, travaillent, aiment, et ont toutes des rêves à réaliser. »[1]

Bien évidemment ta ligne de conduite t’amène à t’opposer à de petits esprits, incapables de comprendre que le respect des autres peut éventuellement conduire à ce qui apparaît comme des reniements. Alors qu’au contraire, ton ouverture d’esprit, ton respect des choix de vie, te pousse à aller au-delà des apparences. Tu as le premier compris que l’apparent ressentiment de ton ami Bart envers les francophones, ce misérable petit tas d’assistés vivant larvairement des efforts héroïques  de la glorieuse Flandre, ou encore que les déclarations décomplexées du jeune Théo ne trahissaient pas du tout de penchant vers l’extrême-droite. Qu’avoir des amis nazis ne fait pas de quelqu’un un nazi. Non, en amoureux de la liberté et au nom du respect mutuel des cultures, en vrai libre-exaministe, tu sais faire la différence entre Schtroumpf vert et vert Schtroumpf, entre extrême-droite et droite extrême.

Et puis, tu es un pragmatique. Et il fallait vraiment sauver la nation des griffes des socialo-communistes qui gouvernaient d’une poigne de fer stalinienne ce pays sans interruption depuis 1988, à peine contrebalancé pendant quinze ans par la présence du MR au fédéral. L’ampleur de la tâche aurait cassé n’importe qui. Mais pas toi. On a le sens du devoir, le culte du sacrifice, ou on ne l’a pas. Et sans se plaindre. Mieux, en réussissant malgré tout à lancer quelque trait d’esprit raffiné (et pédagogique) comme quand tu déclares, à propos de l’Aquarius, qu’il est impossible à la Belgique d’accueillir toute la misère du monde, ne serait-ce que parce que « D’abord, premier élément, la Belgique n’a pas de port en mer Méditerranée ».[2]

Et puis, alors que tu nous emmènes vers des lendemains qui chantent, tu n’oublies pas le respect dû aux anciens et tu essayes au mieux que tu peux de satisfaire leurs désirs. Pas en revalorisant les pensions, bien sûr, ce qui les pousserait à consommer sans modération et à se complaire dans le matérialisme. Non, tu travailles sur un plan plus élevé, celui de la satisfaction morale. Ainsi, toi qui a déclaré qu’il fallait « “stopper purement et simplement les flux d’immigration irrégulière” et “rendre parfaitement hermétiques” les frontières extérieures de Schengen »[3] ou encore que « l’opposition ne plaide qu’en faveur de frontières totalement ouvertes »[4], parvient ainsi à faire mentir un éminent homme politique français qui écrivait « Aujourd’hui les dirigeants de l’Union européenne et les responsables des nations qui la composent ont pour devoir d’ériger des digues solides contre l’invasion en cours, mais ils ouvrent au contraire toutes grandes les vannes devant la submersion »[5]. Grâce à toi, et à d’autres comme Viktor ou Matteo, son rêve devient réalité. Dans le « Respect (…) des personnes qui vivent, travaillent, aiment, et ont toutes des rêves à réaliser. »

Bravo Charles.

[1] http://www.mr.be/mouvement/

[2] https://www.bfmtv.com/politique/aquarius-la-belgique-n-a-pas-de-port-en-mediterranee-s-amuse-le-premier-ministre-belge-1468732.html

[3] https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_charles-michel-rendre-les-frontieres-hermetiques-en-stoppant-l-immigration-irreguliere?id=9233457

[4] http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/pour-charles-michel-l-opposition-ne-plaide-qu-en-faveur-de-frontieres-totalement-ouvertes-5b17b34b55326301e77730c3

[5] Mémoires : fils de la nation, Jean-Marie Le Pen, Muller Editions, Paris, 2018, p 169

 

H2SO4